Zaz

Zaz

Song quotes from Zaz

Zaz
  • Name: Zaz
  • Years: 2001 – Presente
  • Genres: Gypsy jazz, Chanson, Folk, Balada
  • Members: Zaz
  • State: Activo

2010 – Zaz

  • Les passants passant J’passe mon temps A les r’garder penser Leurs pas pressés. Les Passants
  • Donnez-moi une suite au Ritz, je n’en veux pas! Des bijoux de chez Chanel, je n’en veux pas!. Je Veux
  • Moi aussi j’ai une fée chez moi Sur les gouttières ruisselantes Je l’ai trouvée sur un toit Dans sa traîne brûlante. La fée
  • Éblouie par la nuit à coups de lumières mortelles À frôler les bagnoles, les yeux comme des têtes d’épingles J’t’ai attendu cent ans dans les rues en noir et blanc Tu es venu en sifflant. Éblouie par la nuit
  • Ni oui ni non Un peu plus sucré, un peu plus salé Non moi j’préfère plutôt quand c’est pimenté Un peu plus grand, un peu plus court. Ni oui Ni non
  • Que, suspicieuse A l’affût Je perçois le jeu de pan Leurs visages Comme des masques. Les Passants
  • Je veux d’l’amour, d’la joie, de la bonne humeur Ce n’est pas votre argent qui f’ra mon bonheur. Je Veux
  • Moi aussi j’ai une fée chez moi Et sa traîne est brûlée Elle doit bien savoir qu’elle ne peut pas Ne pourra jamais plus voler. La fée
  • Éblouie par la nuit à coups de lumières mortelles Faut-il aimer la vie ou la regarder juste passer?. Éblouie par la nuit
  • Il me demandait sans arrêt, quel est le bon Chemin à prendre Il hésitait, et ça, vous pouvez bien le Comprendre. Ni oui Ni non
  • L’enfant n’est fait Que de fêtes Le fait est que l’effet se reflète A sa capacité De prendre le fait Tel qu’il est. Les Passants
  • J’en ai marre de vos bonnes manières, c’est trop pour moi! Moi, je mange avec les mains et j’suis comme ça! Je parle fort et je suis franche, excusez-moi!. Je Veux
  • Moi aussi j’ai une fée chez moi Depuis mes étagères elle regarde en l’air La télévision en pensant Que dehors c’est la guerre. La fée
  • À ce métro rempli de vertiges de la vie À la prochaine station, petit européen Mets ta main, descend-la au-dessous de mon cœur. Éblouie par la nuit
  • Un peu plus gai, un peu plus triste Moi j’aime les histoires d’amour qui font chialer Un peu plus proche, un peu plus loin J’aime qu’on pense à moi même si on s’voit pas. Ni oui Ni non

2013 – Recto Verso

  • On ira écouter Harlem au coin de Manhattan On ira rougir le thé dans les souks à Amman On ira nager dans le lit du fleuve Sénégal Et on verra brûler Bombay sous un feu de Bengale. On ira
  • Je pourrais t’attraper comme ça Et d’un coup t’arracher les yeux Si tu ne me regardais pas Avec le joie d’être amoureux. Gamine
  • On veut faire de moi c’que j’suis pas Mais je poursuis ma route j’me perdrai pas C’est comme ça. Comme ci, comme ça
  • Je suis de Bassora, aux ports du désert Mais je ne m’arrête pas aux postes des frontières. T’attends quoi
  • J’ai pourtant vu mille fois, et suis encore surprise De la beauté des êtres qui m’ont fait lâcher prise. La Lessive
  • Oh qu’elle est belle notre chance Aux mille couleurs de l’être humain Mélangées de nos différences A la croisée des destins. On ira
  • Je suis comme ci Et ça me va Vous ne me changerez pas Je suis comme ça Et c’est tant pis Je vis sans vis-à-vis. Comme ci, comme ça
  • Je pourrais tourner sur la tête Devenir folle en quelques heures Si jamais tu prenais l’envie De ne plus croire en mon bonheur. Gamine
  • Je suis du pays Kham, la tête dans le ciel Les montagnes ont une âme, sous les neiges éternelles Sherpa depuis toujours, des sommets, des façades. T’attends quoi
  • C’est la beauté sans mot qui transforme un instant A genoux dans la glace, laissant faire ce qui doit Je garde en moi le chaud, la saveur du présent. La Lessive
  • Vous êtes les étoiles nous sommes l’univers Vous êtes un grain de sable nous sommes le désert Vous êtes mille pages et moi je suis la plume Oh oh oh oh oh oh oh. On ira
  • Comme ci comme ça Sans interdit On ne m’empêchera pas De suivre mon chemin Et de croire en mes mains. Comme ci, comme ça
  • Ça me fait mal Ça me brûle à intérieur C’est pas normal Et j’entends plus mon cœur. Gamine
  • T’attends quoi? Que la terre nous gronde? Que le soleil ne fonde? Et qu’on enfouisse le monde?. T’attends quoi
  • Le froid que je respire, je sens que je m’allège Je n’ai rien vu venir les deux pieds dans la neige. La Lessive

2014 – Paris

  • Par précaution on a beau mettre Des croisillons à nos fenêtres Passer au bleu nos devantures Et jusqu’aux pneus de nos voitures Désentoiler tous nos musées. Paris sera toujours Paris
  • Je me baladais sur l’avenue Le coeur ouvert à l’inconnu J’avais envie de dire bonjour À n’importe qui. Les Champs-Élysées
  • Paris bandit aux mains qui glissent, t’as pas d’amis dans la police Dans ton corsage de néon, tu n’es pas sage mais c’est si bon. Paris canaille
  • À Paris Quand un amour fleurit Ça fait pendant des semaines Deux coeurs qui se sourient Tout ça parce qu’ils s’aiment. À Paris
  • Paris marlou aux yeux de fille, ton air filou, tes vieilles guenilles Et tes gueulantes accordéon, ça fait pas d’rentes mais c’est si bon. Paris canaille
  • Près de Notre Dame Parfois couve un drame Oui mais à Paname Tout peut s’arranger Quelques rayons. Sous le ciel de Paris
  • Paris sera toujours Paris! La plus belle ville du monde Malgré l’obscurité profonde Son éclat ne peut être assombri Paris sera toujours Paris!. Paris sera toujours Paris
  • Alors je t’ai accompagnée On a chanté, on a dansé Et l’on n’a même pas pensé À s’embrasser. Les Champs-Élysées
  • Au printemps Sur les toits les girouettes Tournent et font les coquettes Avec le premier vent Qui passe indifférent Nonchalant. À Paris
  • Sous le ciel de Paris Les oiseaux du Bon Dieu Hum Hum Viennent du monde entier Pour bavarder entre eux. Sous le ciel de Paris
  • Pour qu’à ce bruit chacun s’entraîne On peut la nuit jouer d’la sirène Nous contraindre à faire le zouave En pyjama dans notre cave On aura beau par des ukases. Paris sera toujours Paris
  • Hier soir deux inconnus Et ce matin sur l’avenue Deux amoureux tout étourdis Par la longue nuit. Les Champs-Élysées
  • Le soleil Qui est son vieux copain Est aussi de la fête Et comme deux collégiens Ils s’en vont en goguette Dans Paris. À Paris
  • Et le ciel de Paris A son secret pour lui Depuis vingt siècles il est épris De notre Ile Saint Louis Quand elle lui sourit. Sous le ciel de Paris
  • Paris j’ai bu а la voix grise, le long des rues, tu vocalises Y’a pas d’espoir dans tes haillons, seul’ment l’trottoir mais c’est si bon. Paris canaille

2018 – Effet Miroir

  • Je trace des chemins qui n’attendent que toi À toi l’enfant qui vient, je précède tes pas Je murmure ton nom dans le souffle de ma voix Je t’offrirai le monde, toi que je ne connais pas. Demain c’est toi
  • Peu importe là où je vais Tant que j’ai l’audace De tenir la main de l’autre Pour aimer le temps qui passe. Qué Vendrá
  • Est-ce que la voix qu’on aimait tant Peut finir un jour par se taire Est-ce que tout ce qu’on a pas pu faire Va se dissoudre dans le temps. On s’en remet jamais
  • On est des étoiles dans ce ciel bleu clair Et on mettra les voiles quand on pourra le faire On est ce sourire que l’on connaît par cœur. Nos vies
  • Qu’est ce que t’aimes, qu’est ce que t’aimes? Je sais pas moi ça dépend, j’aime plutôt les gens honnêtes. J’aime j’aime
  • J’apprends les alphabets de chacun de tes gestes Je te chante mes rêves d’espaces et de Far West. Demain c’est toi
  • Qué vendrá qué vendrá Yo escribo mi camino Sin pensar sin pensar Dónde acabará. Qué Vendrá
  • Est-ce que tu crois qu’on s’en remet On vit avec, on fait semblant Peut être qu’on s’en remet jamais On s’en remet jamais vraiment. On s’en remet jamais
  • Pour sûr que l’on est bien ensemble Je jure que nos vies se ressemblent À toute allure j’attends qu’on se rassemble Pour sûr que l’on est bien ensemble. Nos vies
  • J’aime, j’aime, j’aime la solitude parfois Celle que l’on choisit pour discuter avec soi Celle qui fait pas mal et qu’on peut mettre en sourdine Celle qu’on peut se retirer comme une épine. J’aime j’aime
  • Les poings chauffés à blanc, je forge pour demain Tes bonheurs que je souhaite aussi grands que les miens. Demain c’est toi
  • Sur les sables mouvants d’un passé qui s’effondre Je me raccroche à ceux que j’aime Prenant soin de chaque seconde Les heures prendront soin d’elles-mêmes. Qué Vendrá
  • C’est une blessure sous la peau Le froid glacé du couteau Tout ce silence en écho Je rêve de boire à tes mots T’es pas si loin, pas si haut. On s’en remet jamais
  • On est l’homme qui se cherche et la femme qui se trouve Dans le cœur, un amour qui fait qu’on se retrouve. Nos vies
  • Qui pense à la même seconde à la même chose que moi Quelqu’un qui divague un peu pour rien Juste parce que ça fait du bien penser à n’importe quoi. J’aime j’aime

81 total views, 3 views today

Leave a Comment

×